...

samedi 28 novembre 2015

"Cause de la mort : Oukraïnien" In memoriam 1932-1933


Le point 15 ("Cause de la mort - description circonstanciée") de l'acte de décès reproduit plus bas, retrouvé dans les archives des services secrets soviétiques, indique : 
Oukraïnien

Un parmi des millions.  
Des millions d'hommes, de femmes, d'enfants et de vieillards assassinés de la plus atroce des façons : affamés jusqu'à en mourir. L'on a forgé un mot pour désigner ce génocide - Holodomor, "mort de masse par la famine". Le quatrième samedi du mois de novembre a été déclaré par l'Oukraïne Journée de souvenir des victimes du Holodomor. Ce jour on place une bougie allumée sur le rebord de sa fenêtre. Des millions de bougies partout dans le monde - in memoriam.


jeudi 26 novembre 2015

mardi 17 novembre 2015

La voix d’Olexandra brise le silence

mutisme oukraïnien, surdité française
 
 

"La voix ... d’Olexandra ... s’élève seule actuellement, brisant le silence médiatique qui couvre l’Ukraine." 


Maroussia Denysenko
15 octobre 2015

Emmanuel Raïs
5 décembre 1966

lundi 16 novembre 2015

L’Occident, l’État Islamique et Poutine, Andrey Piontkovsky 15.11.15



Le Président français a annoncé que la France était en état de guerre. De telles paroles doivent être suivies de décisions graves.  L’agresseur est connu, il s’agit de DAECH, un quasi-état criminel qui contrôle un certain territoire (des fragments de la Syrie et de l'Irak). La France et ses alliés de l’OTAN doivent répondre au  défi lancé non seulement à la France, mais à toute la civilisation occidentale, ils doivent aller sur le territoire contrôlé par DAECH, détruire ses infrastructures, liquider au cours des opérations militaires ou capturer et juger ses dirigeants et tous ceux qui se sont rendus coupables de crimes contre l’humanité.


Cette décision est difficile à prendre. Des militaires occidentaux périront certainement, surtout lors des opérations au sol. Il y aura inévitablement des "dommages collatéraux", il y aura des victimes civiles. D’autres attentats auront probablement lieu. Le problème de la terreur islamique ne disparaîtra pas avec la liquidation de DAECH. L'idée exaltante  de la destruction physique de la civilisation occidentale "décadente et sans-dieu" inspirera sûrement d’autres fanatiques. Tout cela est vrai.


Mais si l’Occident ne répond pas à ce défi lancé par l’État Islamique, il cessera définitivement, malgré toute sa puissance économique et militaire, d’être un sujet de politique internationale et d’autres décideront de son sort.


Examinons maintenant la position de la Russie de Poutine. Sans même avoir eu la décence d'attendre quelques heures après la tragédie, enthousiaste, la propagande du Kremlin a annoncé au monde entier comment elle comptait utiliser ce carnage pour atteindre ses propres objectifs. Et c’est Serguei Markov qui a exposé le plus ouvertement les plans du Kremlin :

1. Il faut immédiatement renforcer la sécurité à Moscou.


2. La Russie, les États-Unis et la France doivent ensemble écraser l’État Islamique en Syrie, en Irak et en Libye.


3. Il faut cesser de suite le conflit, dont la cause est l’Ukraine, entre la Russie et l’Occident. Il faut remplacer la junte de Kiev par un gouvernement «technique», apporter des amendements à la Constitution, dégager les néo-nazis et organiser de nouvelles élections libres. La junte de Kiev est un des obstacles principaux à la lutte commune des États-Unis, de l’UE et de la Russie contre les terroristes.


Ainsi demain, lors de la réunion du G20, « l’homme le plus puissant du monde » proposera à l’Occident «son aide»  pour affronter DAECH, dans les meilleures traditions de la «coalition anti-hitlérienne». Et il en exigera le paiement : un blanc–seing, pour dépecer tout à fait fraternellement l’Ukraine, plus les garanties du maintien au pouvoir du bourreau « légitime».


L’Occident devra décider. Quant à moi, j’estime que dans cette situation le marchandage n'est pas de mise. Tout d’abord l’Occident n’a pas besoin de cette aide. Il saura vaincre DAECH sans l’aide d’un quelconque Poutine.


Ensuite parce qu'abandonner l’Ukraine à la merci de son voisin-agresseur est aussi amoral et dangereux pour la réputation de l’Occident que sa capitulation devant l’État Islamique.


Et le plus important : on peut abandonner  l’Ukraine, mais l’Ukraine n'abandonnera jamais. On peut mettre fin au conflit, dont l’Ukraine est la cause, entre la Russie et l’Occident.  Mais il est impossible de mettre fin au conflit  entre la Russie et l’Ukraine à propos de l'Ukraine. Car nous avons là-bas un peuple qui a foi en lui-même. L’Ukraine se battra pour son indépendance, pour sa dignité et pour son avenir européen. L’Ukraine s’est battue contre Staline jusqu’en 1953. Poutine ne tiendra pas aussi longtemps.

Gloire à l’Ukraine!

dimanche 15 novembre 2015

Les Tatares de Crimée et les attentats du 13/11

Après avoir déposé une gerbe devant l'Ambassade de France à Kyïv, Réfat Tchoubarov, Président du Mejlis, le Parlement national des Tatars de Crimée, a présenté ses condoléances à Isabelle Dumont, Ambassadrice de France en Oukraïne.

Le Président du Mejlis reçu à l'Ambassade de France à Kyïv

Source/Джерело : radio Svoboda, krym.org

Zakhar Prilépine, 13/11 "Lorsque la France sera un puissant allié de la Russie, on en reparlera."

De gauche, jeune et méchant. C'est le titre du dernier ouvrage traduit en français de l’écrivain russe Zakhar Prilépine. Editions de la Différence, septembre 2015.

Ce chantre de la "Novorossiya" (Nouvelle Russie), grand francophile, bien connu du public français, a réagi à la tragédie du 13 novembre :

 

Sans doute il n’existe au monde de pays où l’on a pour la Russie d’aussi tendres sentiments que la France.

vendredi 13 novembre 2015

Mykhaïlo Kotsioubynsky (1864-1913) - Trois Ombres

Il a réussi ce chef-d’œuvre incomparable qu’est « Les Ombres des ancêtres oubliés », dont on a tiré un film, récemment projeté à Paris, sous le titre des « Chevaux de feu ». Certes, malgré l’accueil favorable dont cette œuvre a joui, elle ne donne qu’une idée très approximative de cette prose d’une sensibilité, d’une précision, d’une couleur et d’un pouvoir évocateur qu’on ne retrouve que chez les plus grands. Il ne me semblerait pas exagéré de désigner Kotzioubynsky comme le Chateaubriand de la prose ukrainienne.

Emmanuel Raïs, L’Ukraine, cette inconnue, 1966


S. Paradjanov, Oukraïne, 1965
Je suis un Arménien né à Tbilissi que les Russes ont jeté en prison pour nationalisme oukraïnien.  
Serguei Paradjanov, à propos de la première du film au cinéma "Oukraïna" à Kyïv


 
S. Paradjanov, "Les Ombres des ancêtres oubliés" Oukraïne, 1965
En 2014, le calendrier international de l'UNESCO inclura également la célébration de trois autres événements importants dans l'histoire ukrainienne : le 150e anniversaire de la naissance de Mykhailo Kotsiubynsky, éminent écrivain...

...La proposition de célébration internationale a été soumise au Conseil de l'UNESCO par le Ministère des affaires étrangères d'Ukraine durant la 37e Assemblée générale qui s'est tenue à Paris.




Il existe aujourd’hui dix traductions en français du « Testament » de Taras Chevtchenko

Trois traductions de « Я (Romantica) » de Mykola Khvylovy

Et il en va de même désormais  pour les « Ombres des ancêtres oubliés » de Mykhaïlo Kotsioubynsky. Toutes les trois sont disponibles en ligne.

 

Les ombres des ancêtres oubliés
Les chevaux de feu

lundi 9 novembre 2015

samedi 7 novembre 2015

Youry Androukhovytch (1960) - la Lausannoise, ses traducteurs

Youry Androukhovytch, La Lausannoise

La traduction de cette nouvelle tirée du "Lexique des villes intimes" (2011)
réalisée par
Olga Artyushkina & Anne Delizée
littérature oukraïnienne en français - on-line


Youry Androukhovytch, "le plus populaire auteur contemporain de langue ukrainienne". Son œuvre semble avoir attiré le plus grand nombre de traducteurs en français. Après Chevtchenko s'entend.








jeudi 5 novembre 2015

Larousse, Crimée... Da liegt der Hund begraben !

Ще пару слів про саботаж української справи на французьких теренах
Властиво питання : хто є власним кореспондентом Укрінформу у Франції ? 

Quelque chose me dit que pour s'excuser d'avoir diffusé de fausses informations, Isabelle Dumont prétendra avoir fait confiance à des sources peu fiables : UkrInform.ua
новини з пальця

Ramage martial du "Perroquet à l'habit vert"

liste raffalovitch
plumage du perroquet
Ramage de mars 2014 du Perroquet de poutine francophone dit "Perroquet à l'habit vert"
Femelle baguée en région parisienne

mardi 3 novembre 2015

lundi 2 novembre 2015

Translations from Ukrainian into French - Bibliography Unesco



The database contains cumulative bibliographical information on books translated and published in about one hundred of the UNESCO Member States between 1979 and 2009 and totals more than 2.000.000 entries in all disciplines: literature, social and human sciences, natural and exact sciences, art, history and so forth.



108 records found in Index Translationum database :

Translations from Ukrainian into French - Bibliography Bookplatform (2013)

Book Platform, Next Page Foundation
TRANSLATIONS FROM UKRAINIAN AFTER 1991. FACTS, TRENDS, RECOMMENDATIONS is the outcome of a year-long study mapping translations from the Ukrainian language into ten other languages from the year 1991 to date. The texts included here are largely based on the work of researchers commissioned by the Publishers Forum – Lviv, who have prepared complete bibliographies and in-depth analyses of translations from Ukrainian into Armenian, Czech, English, French, Georgian, German, Norwegian, Polish, Serbian and Swedish.


Ukrainian to French Translations Study is a thorough research of the translations from Ukrainian into French before and after 1991. The study was conducted by Irina Dmytryshyn – translator, lector, head of Ukrainian language department at the National Institute of Oriental Languages and Civilizations (Institut National des Langues et Civilisations Orientales, INALCO). 

 The Bibliography is available in our searchable translations database.



18 records found :

dimanche 1 novembre 2015

David Bourliouk Les Traducteurs















Le Cavalier au livre de David Bourliouk illustrait la fiche récapitulative des traducteurs de poésie oukraïnienne en français dont le travail était présenté sur les pages du volet français du projet "Oukraïny Slava Stane Sered Narodamy" (La poésie oukraïnienne traduite dans les langues du monde) sur Mazepa 99.

Page dont j'ai retrouvé une pâle impression papier.