...

mardi 31 mai 2016

Jaroslav Melnyk à Paris

Dans le cadre de sa tournée européenne Jaroslav Melnyk présentera le 2 juin à Paris son dernier roman :
Macha ou Au lendemain du Reich millénaire
Auteur lituanien, roman oukraïnien, présentation en français
(animée par Irena Karpa)


vendredi 27 mai 2016

"Symon Petlura hier et aujourd'hui", Paris, 28 mai 2016

"A l'occasion du 90e anniversaire de l'assassinat de Symon Petlura"
Journée d’étude "Symon Petlura hier et aujourd'hui"

organisée au Centre culturel et d’information de l’Ambassade d’Ukraine en France
22, avenue de Messine, 75008 Paris
par la Bibliothèque Ukrainienne Symon Petlura à Paris

sous le patronage de l’Ambassade d’Ukraine en France



Programme officiel :

mercredi 25 mai 2016

La LICRA n'a plus d'histoire


Nonante ans depuis l'attentat terroriste ayant couté la vie à Simon Petlioura. Le 25 mai 1926 vers 13 heures, rue Racine à Paris. Histoire oukraïnienne sur le sol de France. Maculé de sang.




Apparemment la direction de la Ligue s'est enfin rendu compte que le mensonge sur ses origines ne pouvait plus être maintenu. Apparemment ladite direction a pris la décision de sortir de cette très délicate situation en catimini. Ayant enlevé toute référence au "fait divers qui a donné naissance" à l'organisation.

Fondée sur le mensonge, le sang innocent versé, sur la diffamation de la victime et la glorification de l'assassin, la LICRA est aujourd'hui amnésique. Bien.



Libération de l'otage Nadiya Savtchenko

samedi 21 mai 2016

La traduction, une arme non conventionnelle II



"Quand la plus grosse chaine d'info russe manipule des images françaises" - Le Petit Journal du 20/05

Russophile et pédophile, un Français en Sibérie



Otages des Russes
Ceux qui mènent actuellement la guerre contre l'Oukraïne, contre l'Europe et un peu contre le monde entier, ne sont pas des militaires. Mais des gens issus des services secrets. Les procédés employés sont en conséquence assez semblables à ceux en usage chez les terroristes privés d'Etat. Comme par exemple ceux de l'Etat islamique. 
Le grand avantage du terroriste est qu'il n'est pas limité par les lois et notamment les lois de la guerre. Le terroriste étant ainsi une forme particulière du criminel, on retrouve de nombreuses similitudes entre les organisations terroristes et les bandes criminelles "civiles". La même "mentalité" que partagent avec eux les représentants des services secrets.

Or il existe un moyen de pression très efficace que l'on obtient à peu de frais, et que les lois de la guerre ne permettent absolument pas. C'est la prise d'otage. 

Vient immédiatement à l'esprit le cas de Nadiya Savtchenko, militaire oukraïnienne kidnappée en Oukraïne, "jugée" et retenue en otage par la "justice" russe. Celui de Oleh Sentsov, le cinéaste oukraïnien, de Olexandre Koltchenko, l'écolo anarchiste... accusés d'avoir formé un groupe terroriste d'extrême-droite et "condamnés" à 20 et 10 ans de camps. Le "groupe Sentsov" : des activistes de la société civile oukraïnienne jugés pour "terrorisme" par des terroristes.

Parmi les otages oukraïniens aujourd'hui aux mains des Russes beaucoup de Tatars de Crimée. Le vice-président du Mejlis, Akhtem Tchygoz, Roustem Vaitov, Rouslann Zeitoulayev, Nouri Primov, Ferat Seifoullayev, Ali Assanov, Moustapha Deguermendji, Mouetdine Alivapov, Refat Alimov, Arsene Djeparov, Emir-Ouseine Koukou, Enver Bekirov, Mouslim Aliyev...

Des centaines de personnes, des civils et des militaires oukraïniens, ont été détenus en otage par les nervis russes des "républiques populaires" de Donetsk et de Louhansk dans des conditions atroces. Torturés, mutilés, mises à mort. Les pourparlers au plus haut niveau sont actuellement en cours pour faire libérer les otages toujours aux mains des "républicains".

Anesthésiée de russophilie pathologique, la France est sourde à la souffrance des Oukraïniens. Sourde et  muette. 
Et notamment muette à dénoncer les prises d'otages des terroristes russes.

Au cam. Zinoviev. Octobre 1923, Moscou

...Il est des Français sincèrement persuadés que leur pays peut être un allié de la Russie. Et pour certains se laissent corrompre en toute bonne foi patriotique. Le rouble n'a pas d'odeur, disent-ils, quand c'est pour grandeur de la France

Espérons qu le fait divers survenu à Irkoutsk contribuera à déciller certains.

Prise d'otage en Sibérie
"Accusé d'être un pédophile, le Directeur de l'Alliance Française d'Irkoutsk plaide la russophilie."

vendredi 20 mai 2016

Recherches ornithologiques européennes : Finland 12 points



The research process for this report started in early summer of 2014 in the form of informal discussion on how to better understand Russia’s strategic communication concerning the conflict in Ukraine. 



Fog Of Falsehood,  Russian Strategy of Deception and the Conflict in Ukraine
Katri Pynnöniemi & András Rácz (eds.)

FIIA Report 45

Après cette lecture roborative, on réentendra avec intérêt le ramage récemment enregistré à l'Assemblée nationale française.

mercredi 18 mai 2016

18 mai 1944

Il y a 72 ans commençait la déportation des Tatars de Crimée de leur terre. Ils étaient déclarés "peuple ennemi du peuple". 46 % n'étaient plus en vie deux ans plus tard.


Yaşlığıma toyalmadım
Men bu yerde yaşalmadım
 
Vatanima toyalmadım
Jamala "1944"


jeudi 12 mai 2016

Littérature oukraïnienne dans Podium

La revue Podium consacre son dernier numéro (179-180) à la littérature oukraïnienne. Fin XXème, début du XXIème. Sous la rédaction de Tanya Malyartchouk. Beaucoup de poésie : cinq nouvelles traductions de Vassyl Stous (et l'essai de Youry Androukovytch, "Solitude parmi les singes"), Hrytsko Tchoubaï, Oleh Lycheha, Youry Androukhovytch, Serhiy Jadan, Kateryna Babkina, Myroslav Lajko, Olena Herassymiouk, Iryna Chouvalova. Beaucoup de bonne prose aussi : Youry Izdryk, Youry Vynnytchouk, Sofia Androukhovytch, Mykhaïlo Brynykh, Kateryna Kalytko, Taras Antypovytch...

et de Taras Prokhasko : Les Neprosti

Les traducteurs : Christoph W. Bauer, Claudia Dathe, Harald Fleischmann, Beatrix Kersten et Maria Weissenböck*




Littérature oukraïnienne sur France Culture

Une vie, une œuvre

photo : j-post