mardi 21 mars 2017

Journée de la poésie 2017 _ Jadan

Parmi les totems du Maïdan, quatre sont des poètes et le cinquième : Serhiy Nigoyane.
Ecris avec ton sang et tu apprendras que le sang est esprit.


Serhiy Jadan



Ma poésie
ne fait pas avancer le processus littéraire.
Ma poésie
est sans talent et sans grâce.
Elle est insipide et quelconque,
photo : Valentyn Kouzan
Ma poésie.
Ce n’est même pas de la poésie à proprement parler

puisque

Je n’ai pas l’amour de la Patrie de toutes les fibres de mon corps
Je n’aime pas le chant du rossignol au-dessus des étangs
Les vers de Chevtchenko... me font gerber
Je suis athée et me méfie des églises comme de la peste

bref


Ma poésie
ne fait pas avancer le processus littéraire.

Ma poésie
est sans talent et sans grâce.
Elle est insipide et quelconque,
Ma poésie.
Et ce n’est même pas de la poésie à proprement parler
photo : If-Ro

puisque

Je n’ai pas l’amour de la Patrie de toutes les fibres de mon corps
Je n’aime pas le chant du rossignol au-dessus des étangs
Les vers de Chevtchenko... me font gerber
Je suis athée et me méfie des églises comme de la peste

bref

Ma poésie
ne fait pas avancer le processus littéraire.

etc.

* * *


Grossesse

Elle lui a dit
au début de l’été,
quand il n’y avait plus moyen de le taire.
« Et c’est pour quand ? » - demanda-t-il.
« Après le Nouvel An », -
dit-elle.

L’air estival baigné de pluie,
les jours si longs, que
le soleil couché déjà, un long moment encore
ne vient la nuit.

A l’aube les pécheurs partent en mer
et lorsqu’ils reviennent,
leurs filets sont lourds d’oursins géants
et de méduses
brûlantes comme le feu.

Posant la tête contre
son ventre, il l’écoutait
comme un coquillage qui recèle  
les chants des cétacés.

Et le soir
après son labeur,
il restait auprès d’elle,
lui parlant des affaires, de tout ce qui
lui était arrivé dans la journée.

Ils s’étaient mis d’accord :
si c’est un fille, elle choisira le prénom
mais si c’est un garçon
il fera le choix.

Et Marie prononçait à voix haute les prénoms féminins,
en sachant parfaitement -
il sera un garçon.
Et Joseph égrenait
les prénoms masculins
et ne savait encore rien.

* * *

 traduit de l'oukraïnien par Oles Masliouk

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire